Comptes rendus du Conseil de l’Université

CONSEIL DE L’UNIVERSITÉ DU 26 NOVEMBRE 2015

Le Conseil de l’Université a tenu sa deuxième séance de l’année universitaire jeudi 26 novembre à 16h15, en salle 410 de l’Amphimax. Voici quelques-unes des annonces qui y ont été faites et des décisions qui y ont été prises.

1. Communications du bureau du Conseil

La composition de la prochaine équipe de Direction devrait être mise au vote lors de la séance du Conseil du 3 mars 2016.

2. Communications de la Direction

Le Grand Conseil vaudois a accepté le budget lié à quatre bâtiments de l’UNIL: la rénovation de l’Amphipôle, la construction d’un nouveau bâtiment pour les sciences de la vie sur le site de Dorigny, ainsi que deux nouveaux bâtiments sur le site d’Épalinges, en lien avec l’institut Ludwig. Le montant total avoisine les 300 millions de francs, qui seront investit de 2015 à 2022.

Les travaux pour l’extension de l’Unithèque (dont le projet lauréat a été annoncé vendredi passé) devraient se terminer quant à eux en 2019.

3. Budget révisé

L’augmentation de la subvention cantonale a été inférieure à celle que demandait l’université (4,3 millions de différence, mais une augmentation de 6 millions par rapport à cette année). La subvention de la Confédération baissera quant à elle de 3,2 millions. Cette différence a contraint la Direction a modifier le budget 2016 de l’UNIL, les réductions affectant exclusivement le centre, sans toucher le budget des Facultés.

En outre, le plan de coupes dans les dépenses de la Confédération, rendu public jeudi passé, prévoit des dimininutions très substantielles des investissements dans le domaine de l’innovation et de la recherche pour la période 2017-2019. Ouverture de la consultation du programme de stabilisation 2017-2019 par le Conseil Fédéral

Si ces coupes toucheront principalement les EPF (Zurich et Lausanne), les universités seront forcément affectées elles aussi. En clair, il faut se préparer à des exercices moins fastes ces prochaines années.

4. Postulats

Le Conseil de l’Université a accepté deux postulats, à une très large majorité. Le premier, déposé par Maximilien Stauber (CI de la Faculté de Droit, des sciences criminelles et d’administration publique, FDCA), demande à l’UNIL de réféchir à la mise en œuvre d’une économie pérenne, dans ses enseignements comme dans ses pratiques. Le second, déposé par Kilian Schaer (étudiant de la FDCA), demande à la Direction de veiller à ce que les mises au concours des postes d’assistant-e-s-étudiant-es soient publiques.

 

CONSEIL DE L’UNIVERSITÉ DU 25 JUIN 2015

Nomination d’une nouvelle Rectrice pour l’Université

Le Conseil de l’Université, réuni le 25 juin 2015 en séance extraordinaire, a procédé à l’élection d’une nouvelle Rectrice. Après audition des trois candidat·e·s encore en lice (dans l’ordre: Solange Ghernaouti, Nouria Hernandez et Fabien Ohl), le Conseil a délibéré et voté. Un seul tour de scrutin a été nécessaire, Nouria Hernandez ayant obtenu 26 voix sur les 38 bulletins exprimés (majorité absolue: 20 voix). Fabien Ohl a recueilli 6 voix, et Solange Ghernaouti 3 voix. Il y a eu 3 bulletins blancs et 1 nul.

Sous réserve de l’approbation du Conseil d’État, Nouria Hernandez deviendra donc la première Rectrice de l’Université de Lausanne dès juillet 2016. Elle composera son équipe de Direction ces prochains mois, qui doit ensuite être avalisée par le Conseil de l’Université.

Des informations suivront à propos de cette élection qui s’est déroulée avec une étonnante rapidité.

 

CONSEIL DE L’UNIVERSITÉ DU 21 MAI 2015

Le Conseil de l’Université a tenu sa quatrième séance de l’année universitaire jeudi 21 mai à 16h15, en salle 410 de l’Amphimax. Voici quelques-unes des annonces qui y ont été faites et des décisions qui y ont été prises.

1. Examen du rapport de gestion, des comptes et du budget

Le Conseil de l’Université a examiné le rapport de gestion 2014, les comptes 2014 et le projet de budget 2016. Il faut noter que la santé financière de l’UNIL est excellente, surtout si on la compare à celle des autres universités romandes, puisque le Canton de Vaud a augmenté la dotation budgétaire de l’Université ces dernières années.

2. Réponse de la Direction sur les MER

La Direction a apporté une réponse détaillée à un postulat déposé le 20 novembre 2014 au Conseil par la Commission législative. Antoine Chollet, notre représentant pour le corps intermédiaire, tient le document à disposition sur demande, mais on peut en tirer quelques conclusions inquiétantes pour la Faculté des SSP.

Extraits des «recommandations de la Direction» :
« La présence particulièrement marquée des MER 1 à l’UNIL témoigne d’une utilisation trop large des postes de MER 1.

La Direction souhaite à ce titre rappeler que : Le poste de MER 1 est un poste destiné à des chercheurs, titulaires d’un doctorat et d’une forte expérience de recherche, assurant des travaux de recherche /et ou des responsabilités techniques et astreints à des tâches d’enseignement spécifiques. […] le MER 1 assume avant tout des tâches de soutien au sein d’équipes et de groupes de recherche et peut contribuer de manière spécifique à l’enseignement. Le poste de MER 1 est un poste stable et ne constitue en aucun cas un poste de relève, comme c’est le cas d’un poste de professeur assistant. Il peut néanmoins représenter une étape intermédiaire dans une carrière académique, puisque son titulaire peut développer ses compétences et accéder ultérieurement à un poste de rang professoral, soit en postulant, soit par promotion.

Par conséquent, la Direction préconise à l’avenir une utilisation davantage « profilée » du poste de MER 1 à l’intérieur du paysage des fonctions académiques de l’UNIL.

la Direction suggère que les facultés recourent à la possibilité exceptionnelle prévue par la Loi sur l’Université de promotion au rang de PAS, à la condition toutefois que les personnes concernées aient été nommées MER 1 sur concours et non par stabilisation. […]

Si la Direction ne juge pas opportun de modifier la nature du corps auquel appartiennent les MER 1, elle n’a en revanche aucune objection à ce que les facultés qui le souhaitent scindent la catégorie du corps intermédiaire en 2 sous-catégories, afin de marquer la spécificité des MER 1 au sein du corps intermédiaire et de leur assurer une bonne représentativité au sein des organes facultaires participatifs. […] Cette disposition visant à garantir une bonne représentativité des MER pourrait être étendue à d’autres facultés, en particulier à la Faculté des SSP. »

3. Modifications du Règlement général des études (RGE)

En sus de quelques modifications cosmétiques, le RGE a uniformisé la pratique de calcul des moyennes dans les différentes Facultés, en imposant un arrondi au dixième de point, et précisé certaines conditions de réussite pour l’obtention de crédits.

4. Modération des courriers électroniques

Par l’entremise de leurs représentants respectifs, la FAE (Fédération des associations d’étudiant-e-s) et ACIDUL (Association du corps intermédiaire et des doctorant-e-s de l’UNIL) ont demandé à pouvoir envoyer des courriers électroniques à leurs membres sans modération préalable des services de la Direction. La demande a été très largement approuvée par le Conseil de l’Université, et a dès lors été transmise à la Direction.

 

CONSEIL DE L’UNIVERSITÉ DU 3 MARS 2015

Le Conseil de l’Université a tenu sa troisième séance de l’année universitaire jeudi 5 mars à 16h15, en salle 410 de l’Amphimax. Voici quelques-unes des annonces qui y ont été faites et des décisions qui y ont été prises.

1. Élection d’une nouvelle Rectrice (d’un nouveau Recteur)

L’offre d’emploi pour la nouvelle Rectrice (ou le nouveau Recteur) est parue la semaine passée sur le site de l’Université. Les candidatures retenues seront auditionnées par la commission de sélection dans le courant du mois de mai, alors que le vote du Conseil de l’Université aura lieu quant à lui le 11 juin 2015.

2. Résolution n° 1 : soutien du Conseil à l’initiative sur les bourses d’études

Le Conseil a adopté à l’unanimité une résolution déposée par le corps étudiant pour exprimer son soutien à l’initiative de l’Union des étudiant·e·s suisses en faveur d’une harmonisation des systèmes cantonaux de bourses d’études. Celle-ci sera mise au vote du peuple et des cantons le 14 juin prochain.

Le texte de la résolution se trouve ici
Vous trouverez davantage d’informations à propos de cette initiative sur le site de l’UNES

3. Résolution n° 2 : l’usage de l’anglais au FNS

Le Conseil a également adopté, par 18 voix contre 4 et 5 abstentions, une résolution qu’Antoine Chollet avait présentée et qui condamne la volonté du FNS d’imposer l’usage de l’anglais pour le dépôt des requêtes en science politique. C’est un appui important pour la science politique qui est apporté par le Conseil de l’Université, qui saura peut-être convaincre le FNS de revenir sur sa décision.
Le texte de la résolution se trouve à l’adresse suivante

4. Un «Starbucks» à l’UNIL?

À la question d’un des membres du Conseil, qui s’inquiétait de la possible arrivée d’un «Starbucks» à Géopolis, le Vice-recteur Benoît Frund a répondu que le résultat du sondage, extrêmement négatif envers ce projet, avait été sans appel et que SV Group y avait renoncé.

 

CONSEIL DE L’UNIVERSITÉ DU 20 NOVEMBRE 2014

Le Conseil de l’Université a tenu sa seconde séance de l’année universitaire le 20 novembre 2014, en salle 410 de l’Amphimax. Voici quelques-unes des annonces qui y ont été faites et des décisions qui y ont été prises.

1. Fin du mandat de Dominique Arlettaz

Le Recteur nous a annoncé qu’il ne souhaitait pas se présenter pour un troisième mandat, et qu’il quittera donc ses fonctions au terme de son mandat actuel, en 2016. La commission chargée de la sélection du nouveau Recteur a été élue lors de la séance du 25 septembre, et est composée de Boris Vejdovski (président, MER, Fac. des Lettres), Laura Bernardi (prof., Fac. des SSP), Thierry Schiffmann (étu., Fac. des Lettres), Isabelle Decosterd (prof., FBM) et Alessandro Villa (prof., Fac. des HEC). Elle se mettra très prochainement à la recherche de candidat·e·s, qui seront proposé·e·s au vote du Conseil de l’Université lors d’une séance extraordinaire le 11 juin 2015. Il revient finalement au Conseil d’État d’avaliser, ou non, le choix du Conseil de l’Université.

2. Postulat concernant les MER

La commission législative a présenté un projet de postulat (qui vous trouverez bientôt sur le site de l’ACISSP), demandant des aménagements dans les carrières des MER, et notamment une possibilité facilitée d’être promu·e à un poste de rang professoral. Le postulat a été accepté sans opposition, mais avec quelques abstentions. Il a toutefois fait l’objet d’une assez longue discussion, et, mais cette appréciation n’engage que moi, n’a dû son acceptation qu’à son statut très peu contraignant. Les questions qu’il pose concernent directement la Faculté des SSP (qui compte la plus forte proportion de MER par rapport aux prof., après la Faculté des Lettres), et feront sans doute l’objet de discussions dans un proche avenir.
Postulat_Conseil_UNIL_MER (1)

3. Durcissement des conditions d’accès aux examens préalables

Les délégué·e·s étudiant·e·s avaient préparé une interpellation concernant la directive 3.16 de la Direction, durcissant considérablement l’accès aux examens préalables pour la Faculté des SSP, notamment l’obligation «d’être titulaire d’un diplôme du secondaire supérieur certifié ne permettant pas l’immatriculation sur titre, d’un certificat fédéral de capacité ou d’une formation professionnelle d’une durée de 3 ans au moins».
Directive 3.16

La Direction leur a répondu que la directive était encore en négociation et dépendait des positions des différentes Facultés, notamment des Lettres et des SSP, qui ont toutes les deux refusé très nettement les propositions de nouveau règlement pour les préalables censés mettre en œuvre ladite directive. La Conseil de Faculté des Lettres votera sur une seconde version amendée de leur règlement la semaine prochaine, et celui de SSP procèdera de même le 11 décembre.

L’affaire est compliquée par le fait que ces restrictions d’accès semblent faire partie des conditions fixées par les Facultés de Biologie et Médecine (FBM) et de Droit pour ouvrir la possibilité d’un accès sur préalable. Affaire à suivre, donc.

4. Projet EdUnil

Amaury Daele, délégué du PAT des services centraux, a déposé une interpellation concernant le projet EdUnil, prévu pour remplacer Sylvia dans les prochaines années. La Direction fera une réponse détaillée lors du prochain Conseil, à savoir le 5 mars 2015.