Newsletter septembre 2018

AG – réservez la date

Notre AG ordinaire aura lieu le mardi 23 octobre à 17h 15.

Merci de réserver la date – plus de détails suivront sous peu.

Sondage général sur la relève académique

Dans le cadre de la participation du corps intermédiaire au débat sur la relève académique, nous vous invitons à remplir le sondage suivant :

Les informations sont collectées de manière anonyme.

Les résultats seront utilisés dans le cadre de l’élaboration d’un papier de position mis en discussion lors de l’AG à venir. En cas de validation par l’assemblée, le papier sera remis à la Direction au nom du corps intermédiaire.

Merci de votre participation !

Appel à manifestation

Nous relayons l’appel à manifester de l’Union syndicale suisse :

Pour l’égalité et contre les discriminations! Appel à manifester à Berne le 22 septembre (https://www.uss.ch/themes/egalite-des-sexes/article/details/manifestation-nationale-pour-legalite-salariale-et-contre-les-discriminations-enough18/)

Malgré la Constitution et la Loi sur l’égalité, les femmes gagnent en moyenne près de 20% de moins que les hommes pour un plein temps. A la retraite, elles touchent des rentes inférieures de 37%. L’égalité salariale n’est pas un cadeau fait aux femmes, mais un mandat constitutionnel. Il faut des contrôles systématiques et efficaces des salaires, des corrections obligatoires en cas de discrimination et des sanctions en cas d’infraction.

Valoriser le travail des femmes

L’inégalité salariale, c’est aussi une moindre valorisation des métiers féminins dans les soins, l’éducation et le social. Il faut casser les préjugés car ces métiers n’ont pas moins de valeur que les métiers techniques ou de la finance.

Lutter contre les discriminations et le sexisme

L’égalité c’est aussi vivre sans la peur d’être agressée, travailler sans la crainte d’être harcelée, revenir de congé maternité sans l’inquiétude d’être licenciée, avoir le temps de s’occuper de ses proches sans renoncer à sa vie professionnelle.

2 Conférences – Et une boum !

CONFÉRENCES

Harcèlement au travail : prévention et intervention

Deux conférences auront lieu ce printemps sur le thème du harcèlement au travail.
En collaboration avec ACIDE, la FAE, l’AGEPoly, le Collège des Humanités (EPFL), le Centre en Études Genre (UNIL), la Plateforme interfacultaire en Études Genre (UNIL), ainsi que les Bureaux de l’égalité UNIL et EPFL.

Harcèlement : regards de praticien-ne-s

3 mai – 16h30
Internef 271 UNIL
Avec :
Catherine Lazor
Médecin cheffe au CHUV
Karine Lempen
Professeure de droit UNIGE
Véronique Ducret
Chercheuse 2e Observatoire

Cette table ronde réunit des spécialistes confrontées par leur pratique professionnelle au problème du harcèlement au travail. Les intervenantes aborderont des thèmes choisis, à vocation informative, en lien avec la prévention et l’intervention.
La table ronde sera également l’occasion pour le public de poser les questions qui lui tiennent à coeur.
La conférence sera suivie d’un apéritif.

************************************************************

Discriminations et marché du travail

Dans le cadre du cours du Collège des humanités

17 avril – 12h30
CM4 – Campus EPFL

Avec :
Bulle Nanjoud
Chercheuse 2e Observatoire
Mélanie Battistini
Chercheuse 2e Observatoire

Comment prévenir les cas de harcèlement sexuel sur le lieu de travail ?
Encore faut-il savoir reconnaitre les situations et manifestations du harcèlement sexuel, pour savoir comment agir lorsqu’elles se présentent.

Des comportements relevant du sexisme ordinaire aux agressions sexuelles, le phénomène du harcèlement sexuel au travail doit être appréhendé dans toute sa complexité pour pouvoir être traité efficacement.
---

LA BOUM !

Oui.
Le 9 mai dès 20h30
Tous tes tubes favoris. Et les autres aussi.
Au Bar Giraf ?
Au Bar Giraf.
Happy Hours de 20h30 à 22h30
En coproduction avec les Doctorant-e-s Anonymes
---
ENGLISH
---

CONFERENCES

Harassment at work

Two conferences will take place this spring on the topic of harassment at work.
In collaboration with ACIDE, FAE, AGEPoly the College of Humanities (EPFL), the Centre en Études Genre (UNIL), the Plateforme interfacultaire en Études Genre (UNIL) and the Equal Opportunity Offices UNIL and EPFL.

Harassment : practitioners’ outlooks

4 May – 16:30
Internef 271 UNIL

With :
Catherine Lazor
Chief doctor at CHUV
Karine Lempen
Law Professor UNIGE
Véronique Ducret
Researcher 2e Observatoire

************************************************************

Discriminations in the labour market

As part of the College of Humanities course

17 April – 12:30
CM4 – EPFL Campus

With :
Bulle Nanjoud
Researcher 2e Observatoire
Mélanie Battistini
Researcher 2e Observatoire
---

PARTY TIME !

Excellent.
9th May 20:30
All your favorite summer hits. And the others too.
At the Giraf Bar ?
Yep.
Happy Hours from 20:30 to 22:30
In coproduction with the Doctorant-e-s Anonymes

MEET AND GREET

Relai du message du Graduate Campus :
Chères et Chers Collègues,
Nous avons le plaisir de vous convier au prochain évènement « Meet and Greet » des jeunes chercheurs et chercheuses (doctorat et post-doctorat) et chercheurs/chercheuses invité·e·s à l’Université de Lausanne. Il aura lieu le 15 mars 2018 à 18h00 au Château de Dorigny.
Cet événement a pour but de vous permettre de rencontrer les personnes de divers services à votre disposition tout au long de votre activité à l’UNIL. Que votre recherche vienne de commencer ou que vous soyez à l’UNIL depuis plusieurs années, vous pourrez leur poser des questions, ainsi que faire la connaissance de collègues des sept facultés, dans une ambiance conviviale autour d’un apéritif.

Nous espérons vous voir nombreuses et nombreux et nous nous réjouissons de vous rencontrer !

 

CPEV (Caisse de pension de l’État de Vaud): Assemblée générale du personnel de l’UNIL le 30 janvier à 12h00 (Anthropole 2064)

La journée de mobilisation et de grève de jeudi 25 janvier a été un succès: largement plus de 1’000 personnes en grève, de nombreux lieux de travail mobilisés qui se sont engagés à rejoindre le mouvement de grève si le Conseil d’Etat campe sur ses positions lors de la prochaine séance de négociation du 31 janvier, et une manifestation réunissant plus de 6’000 salarié.e.s du service public à Lausanne.
Tout cela démontre la hauteur du mécontentement provoqué par les plans du Conseil d’administration de la CPEV et du Conseil d’Etat. L’assemblée générale qui a suivi la manifestation a décidé d’un préavis de grève pour le mardi 6 février, au cas où le Conseil d’Etat ne revoit pas ses positions. Ce préavis de grève sera l’objet de la discussion de l’AG prévue à l’issue de la prochaine séance de négociation, le mercredi 31 janvier, nous verrons à ce moment-là si le Conseil d’Etat nous a entendu.e.s ou si nous devons faire encore plus de bruit.
Il faut commencer dès aujourd’hui à préparer la journée du 6 février, c’est pourquoi la Syndicat des services publics vous invite à participer à une Assemblée générale du personnel de l’Université de Lausanne le mardi 30 janvier à midi (Anthropole 2064). Celle-ci aura pour but d’informer les personnes présentes du contenu des négociations avec le Conseil d’État, des conséquences du plan sur la retraite des salarié.e.s affilié.e.s à la CPEV, et sur les moyens de lutte à notre disposition.
On trouvera d’autres informations sur le site du SSP: http://vaud.ssp-vpod.ch/campagnes/cpev-ag-fp/

Vers une politique de lutte contre le harcèlement à l’UNIL

ACIDUL et plusieurs représentants des Corps Intermédiaire et Estudiantin ont déposé au Conseil de l’Université une série de propositions demandant à la Direction de développer le dispositif de prise en charge du harcèlement moral et sexuel à l’Université de Lausanne.

ACIDUL accompagne et défend des collègues victimes de harcèlement depuis plusieurs années et a pu constater que la prise en charge de la question du harcèlement à l’Université n’est pas suffisante. Actuellement, les personnes qui sont victimes de harcèlement ou qui en ont été témoins ne savent pas vers qui se tourner. Par manque d’informations, par manque de suivi, des situations pourtant problématiques ne sont souvent pas dénoncées.

Parmi les mesures proposées, ACIDUL demande en priorité à ce qu’une structure dédiée au harcèlement soit créée pour permettre d’accompagner les victimes, d’identifier les situationset de renseigner les collaborateur.trice.s de l’UNIL sur ces questions.

Nous demandons également à ce qu’une campagne de communication soit menée pour sensibiliser la communauté universitaire aux dangers du harcèlement, et l’introduction d’une formation pour les cadres sensibilisant aux questions de harcèlement et sa portée légale.

Le Conseil de l’Université le 15 décembre dernier a accepté ces propositions à une très large majorité. Nous avons bon espoir que cet appel à une université responsable et soucieuse de ces collaborateurs-trices et de ses étudiant-e-s soit entendu. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce dossier.

Vous pouvez déjà lire les propositions sur notre site internet (ici).

En attendant la mise en place d’une telle structure, n’oubliez pas qu’ACIDUL est là pour vous aider dans les situations difficiles que vous pourriez rencontrer, y compris de harcèlement moral ou sexuel. En nous contactant par mail (acidul@unil.ch) ou par téléphone (078 734 21 84).

Retard dans l’attribution et le versement des bourses d’études

Suite à l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l’aide aux études et à la formation professionnelle, ainsi qu’à plusieurs départs et arrêts maladie au sein de l’office cantonal des bourses d’études, des centaines d’étudiants du canton de Vaud n’avaient pas encore reçu leur bourse d’études à la mi-novembre. Une lettre des associations portées par la FAE, COSPOL et le syndicat SUD a été adressée à Pierre-Yves Maillard et Anne-Catherine Lyon afin de demander une intervention d’urgence.

ACIDUL et les associations du corps intermédiaire de Lettres (ACIL), Sciences Sociales et Politiques (ACISSP) et Géosciences et de l’Environnement (ACIGE) ont également adressé une lettre afin de sensibiliser le Conseil d’Etat à cette problématique, et décrire comment la situation a nui aux conditions d’enseignement pour tous les étudiants.

Tous membres ! 

Depuis cette rentrée, et grâce à un vote unanime de notre assemblée générale, les chercheur.se.s FNS et les chargé.e.s de cours sont maintenant membres à part entière d’ACIDUL, bien que toujours considéré comme Personnel administratif (PAT) par l’UNIL.

Nous sommes très fiers de pouvoir maintenant défendre les intérêts de toutes les composantes de la Relève, et de porter les préoccupations particulières à ces postes souvent précaires.

Rejoignez le nouveau comité ! 

Notre assemblée générale, qui s’est déroulée le 24 octobre, a élu pour la période 2016-2017 au comité d’ACIDUL les personnes suivantes : Louis Serge Aboudé (SSP) ; Marc Dupuis (SSP) ; Adrien Engel (FBM) ; Francis Kay (Lettres) ; Giuseppe Lo Picciolo (SSP) ; Guillaume Pirot (GSE). Notre secrétaire général, Dominique Gigon, a été reconduit dans ses fonctions. Par ailleurs, le nouveau président d’ACIDUL a été élu : il s’agit de Marc Dupuis. Guillaume Pirot a, quant à lui, été élu au poste de trésorier de notre association.

Cependant, ce nouveau comité d’ACIDUL demeure ouvert à toute autre candidature ; la proposition s’adresse en particulier aux femmes, puisque notre collège demeure, pour l’instant, strictement masculin. Bien entendu, plus largement, cela concerne toute personne faisant partie du corps intermédiaire, du PAT recherche ou les chargé.e.s de cours et de recherche de toutes les facultés de l’UNIL.

Pétition nationale Pour la recherche !

En 2012 et en 2015, les premiers États généraux de la recherche suisse ont rassemblé à Lausanne les chercheurs et les chercheuses des Hautes Écoles suisses qui considèrent que derrière les apparences, certaines transformations de la recherche sont préoccupantes.

Ces discussions ont abouti au lancement de cette pétition nationale !

>>> Signez la pétition en ligne ici ! 

affiche_a3_francais

 

Assemblée Générale lundi 24 octobre 2016 à 17h15 à l’Amphimax salle 412

Chercheur.e.s FNS senior, Chargé.e.s de cours, Chercheur.e.s PAT, et toute autre personne appartenant à la relève, venez à cette Assemblée générale d’ACIDUL, la première qui vous est ouverte !

Chères collègues, chers collègues

Comme vous le savez, ACIDUL est l’association du Corps intermédiaire et des doctorant.e.s de l’Université de Lausanne. Elle a pour but de défendre vos droits, de vous soutenir dans vos démarches, et de fédérer la présence du corps intermédiaire et des doctorant.e.s dans les organes de l’Université.

ACIDUL ne peut agir sans votre soutien et sans vos retours. Merci donc, si vous en avez la possibilité, de venir assister à notre assemblée générale, et réfléchir avec nous aux projets de l’association. Nous sommes toujours à la recherche de personnes motivées à faire vivre l’association en s’engageant,

À noter que si vous ne pouvez pas assister à l’assemblée générale, il est possible de proposer votre candidature pour une commission par mail, et de participer au comité à tout moment.

Ordre du jour

1. Ouverture et nomination de la présidence de séance
2. Adoption de l’ordre du jour
3. Adoption du PV de l’Assemblée générale du 14 octobre 2015
4. Rapport d’activité 2015-2016 et approbation
5. Présentation des comptes, rapport et approbation
6. Décharge du Comité et des vérificateurs
7. Modification des statuts : élargissement du statut de membre
8. Élection du Comité et des vérificateurs-trices
9. Élection aux commissions consultatives et autres instances
11. Pétition « Pour la recherche ! »
12. Divers et propositions individuelles

Proposition de modification statutaire

Le comité suggère d’élargir le périmètre de l’association pour l’ouvrir à une définition élargie de la relève (point 9 de l’ordre du jour).

Ancienne version – Art. 3 Membres

1 Sont automatiquement membres de l’Association tous les candidat.e.s au doctorat au sens de l’article 52 de la LUL. Les membres du corps intermédiaire au sens de l’article 52 de la LUL deviennent membres en payant leur cotisation.

Nouvelle version (proposition) – Art. 3 Membres

1 Les candidat.e.s au doctorat au sens de l’article 103 de la RLUL, les membres du corps intermédiaire au sens de l’article 52 de la LUL, les chercheur.e.s FNS junior et senior, les chargé.e.s de cours et les suppléant.e.s deviennent automatiquement membres de l’Association dès leur immatriculation et/ou engagement. Les membres de la relève qui n’appartiennent pas à ces catégories, à l’exclusion des membres du corps professoral, peuvent demander leur adhésion au Comité.